La présence du monte-escalier électrique est généralement remarquée dans le milieu hospitalier. Cet appareil d’accessibilité est destiné aux personnes à mobilité réduite. Qu’il soit droit, courbe ou en colimaçon, le monte escalier facilite leur déplacement entre deux niveaux d’immeuble. Si ce dispositif peut être commandé, il peut aussi faire l’objet d’une fabrication propre.

Les préalables pour la fabrication du monte-escalier

La fabrication monte escalier requiert un minimum d’actions préalables. La première fait référence au choix du modèle de dispositif qui correspond le mieux à la structure de vos escaliers. Misez sur le confort et la sécurité, tout en n’hésitant pas à demander l’avis d’un professionnel. Ensuite, évaluez si c’est le côté intérieur ou extérieur des escaliers qui est le plus pratique pour l’installation du monte-escalier. Mesurez enfin la hauteur des marches, celle de la cage d’escalier et du plafond, la largeur de l’escalier et son angle d’inclinaison. N’oubliez pas les espaces disponibles en bas et en haut.

L’installation proprement dite du monte-escalier

L’installation d’un tel dispositif peut durer environ quatre heures. Heureusement, il n’est pas difficile si vous respectez point par point les directives qui vous sont données. Pour commencer, munissez-vous donc d’une perceuse, d’un marteau et d’un tournevis.

Faites sortir de leurs cartons d’emballage les différents composants et disposez en ordre les chevilles, les vis et toutes les autres petites pièces. Procédez à présent à l’assemblage des parties qui constituent les rails. Elles doivent être alignées avec précision.

À l’aide des vis, rattachez le rail au mur ou aux marches de vos escaliers. Posez le fauteuil élévateur, ajustez-le et fixez-le afin qu’il soit bien maintenu en place. L’étape qui suit va consister en la réalisation des travaux de finition. Plus précisément, vous devrez régler la vitesse de votre monte escalier électrique et réfléchir à ses points d’arrêt.

Pour être certain que tout fonctionne comme vous l’avez planifié, faites quelques essais. Prenez toutes les télécommandes de votre maison et vérifiez qu’aucune d’elles ne pourra faire démarrer l’appareil. Placez un téléphone près de lui. Ce dernier servira à alerter les services de secours en cas de danger. Comme tout dispositif, le monte escalier doit également faire l’objet d’un entretien régulier.

Monte-escalier

Les normes de sécurité

L’installation du monte-escalier est sujette au respect de certaines normes de sécurité. Ce sont les normes de sécurité de base et les normes d’utilisation et de commande.

Les normes principales de sécurité

Elles font intervenir la présence obligatoire des détecteurs d’obstacles et celle du système d’arrêt d’urgence. Dans ce dernier cas, le dispositif s’arrête automatiquement lorsque la vitesse convenue pour son fonctionnement est dépassée.

Parmi les normes de sécurité de base, il y a aussi l’installation d’une ceinture de sécurité. Quant au siège, il ne doit pas nécessiter un mouvement de torsion avant d’être investi. Il doit également être pivotant.

Les normes d’utilisation et de commande

Le respect de ces normes exige l’installation d’un interrupteur de verrouillage et celle d’une fin de course. Sans bien évidemment oublier les télécommandes : elles doivent toujours être au nombre de deux.  

En définitive, la fabrication d’un monte-escalier ne demande que de l’attention et de la patience. Votre parent en âge avancé pourra désormais se déplacer sans l’aide de quiconque.