Accueil ACTUS DE L'OISE Une nouvelle charte en faveur des victimes de violences conjugales

Une nouvelle charte en faveur des victimes de violences conjugales

212
0
PARTAGER

Une nouvelle charte en faveur des victimes de violences conjugales

La signature de la charte de prise en charge des victimes de violences conjugales en matière de logement social s’est déroulée, lundi 15 février 2016, à l’Hôtel de Ville de Beauvais.

Étaient présents Caroline Cayeux, Maire de Beauvais, Franck Pia, Vice-Président du Conseil départemental en charge de l’action sociale et des politiques d’insertion, ainsi que les « bailleurs sociaux » tels que l’OPAC, la SA HLM et le Logement Francilien.

 

L’Observatoire national de la délinquance a déterminé, dans une de ses études, qu’une femme sur dix en France était victime de violences conjugales. Un mal de société qui passe malheureusement parfois inaperçu. Bien au-delà du simple relogement, ces victimes sont également en grande détresse morale, un véritable accompagnement social est alors nécessaire. L’équipe municipale, avec l’aide du Conseil départemental, a décidé de placer ce problème sociétal au cœur de ses priorités.

 

Initiée par la délégation « Droit des femmes et intégration » de la ville de Beauvais, la charte a été adoptée à l’unanimité le 18 décembre dernier. Elle est le fruit d’une réflexion commune entre la ville de Beauvais, le Conseil départemental et les bailleurs sociaux. Son objectif est de faciliter les démarches des victimes :

 

– d’une part, par une prise en charge sociale plus rapide. La ville de Beauvais et les bailleurs sociaux sont invités à orienter les victimes détectées par leurs services vers un travailleur social référent, qui prendra en charge l’accompagnement de la victime.

d’autre part, par la favorisation d’un accès à un logement autonome.

 

Un guide « Violences conjugales« , imaginé par la ville de Beauvais, a été également lancé en parallèle. Ce livret s’adresse aux professionnels et facilitent leur travail, auprès des victimes détectées, en leur livrant une liste de démarches sociales, juridiques, de logement ou de santé, à entreprendre. Le but étant d’accélérer les procédures et de rompre rapidement avec l’isolement des victimes de violences conjugales.

 

Plus d’infos sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here