Accueil ACTUS DE L'OISE Une appli pour géolocaliser les tombes de soldats

Une appli pour géolocaliser les tombes de soldats

183
0
PARTAGER

Une appli pour géolocaliser les tombes de soldats

Vendredi 20 mai 2016, au Plessis-Belleville, le Souvenir Français a présenté sa nouvelle application : « MémoiredHomme ». Un outil technologique pour géolocaliser dans les cimetières communaux les sépultures de soldats morts pour la France.

 

Cette application est téléchargeable dès maintenant sur l’AppleStore et permet d’abonder une base de données nationales. Le cimetière communal du Plessis-Belleville a été choisi pour le lancement de l’opération car il a permis la localisation des sept premières tombes référencées dans la base de données.

 

Grâce aux nouvelles technologies numériques et satellitaires, l’application est d’ores et déjà en mesure de livrer les histoires oubliées et émouvantes de ces jeunes Oisiens, Morts pour la France : Georges Emery, Pierre Mocquet, Pierre Rommetin, René Soyer, Eugène Tirlet, Joseph Verhoeven et Roger Charpentier.

 

La présentation de cette application a eu lieu dans le cadre des manifestations organisées autour du Centenaire du terrain d’aviation du Plessis-Belleville et du Congrès annuel du Souvenir Français. Pour le Département, Gilles Sellier, Conseiller départemental de Nanteuil-le-Haudouin, délégué aux anciens combattants, et de Nicole Colin, Vice-présidente du Conseil départemental chargée de l’environnement et du développement durable, étaient présents pour rappeler l’attachement du Département au Devoir de Mémoire.

 

Pour sa part, le Souvenir Français a rappelé l’objectif symbolique de cette application. Au-delà du recensement et du devoir de mémoire, il s’agit non seulement de localiser la tombe, mais aussi d’assurer son entretien quand il n’y a plus de famille. L’objectif est de géolocaliser les tombes de 100 cimetières avant la fin de l’année et la totalité en 10 ans, soit 47 000 lieux en France. On estime à 350 000 le nombre de soldats enterrés dans des tombes civiles.

 

Plus d’infos sur :

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here