Express Radio
L'ACTUS

Risque orageux localisé mais marqué sur le nord et l’ouest en fin de journée

Le paroxysme de la canicule est attendu ce jeudi avec des températures jamais observées sur la moitié nord.L’advection d’air chaud sera renforcée par un flux de sud en basse couche de mieux en mieux établi. Les températures à 850 hPa atteindront les 25°C jusqu’aux régions les plus septentrionales, ce qui est exceptionnel.Dans l’après-midi, dans l’air le plus chaud du Centre aux Hauts-de-France, très à l’avant d’un forçage d’altitude, un petit minimum de surface va se creuser. En son sein, des orages vont pouvoir se développer, au profit d’une instabilité significative mais pas extrême. En effet, les basses couches resteront assez sèches, renvoyant les niveaux de condensation assez haut en altitude.De fait, l’activité convective, bien que profonde sur cet axe, ne devrait pas être extrêmement puissante, limitant le risque de phénomènes intenses. Il est néanmoins attendu des chutes de grêle et des microrafales localisées sous ces orages.La nuit suivante, un thalweg d’altitude gagne la façade Atlantique. En entrée droite de jet, la convection va s’amplifier et s’organisera en un système multicellulaire actif, sur lequel pourront éventuellement se greffer quelques supercellules grêligènes.

En fin de journée, la convection s’amplifiera également de la Normandie aux Hauts-de-France et au bassin parisien avec risque d’orages forts, susceptibles de produire des rafales de vent isolées mais puissantes (sous forme de microrafales), de fortes chutes de grêle.Enfin en fin de journée, soirée et nuit suivante, des orages sont également attendus sur l’ouest, en liaison avec le forçage d’altitude principal qui gagne la côte. Des orages producteurs de grêle et de fortes pluies seront possibles.

Related posts

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite