Contact Information

Hier, aux alentours de 17h30, le préfet de l’Oise décrétait l’interdiction immédiate des moissons pour la sécurité de tous. Il a levé cette interdiction ce vendredi 26 juillet, avec néanmoins certaines conditions.

Hier, l’Oise vivait l’une des journées les plus chaudes de son histoire. Le préfet du département prenait en conséquence une mesure radicale : il ordonnait l’arrêt immédiat de toutes les moissons pour la sécurité de tous, agriculteurs et pompiers.

Face à la baisse de température enregistrée aujourd’hui, la préfecture de l’Oise a fait savoir à midi, qu’elle abrogeait le décret d’hier, à certaines conditions. Les agriculteurs qui souhaitent moissonner leur champ doivent mettre en place des moyens mécaniques de déchaumage afin de limiter les risques d’incendie et également disposer de réserves d’eau à proximité des espaces moissonnés.

Ces derniers jours, en raison d’un épisode caniculaire particulièrement violent, les feux s’étaient multipliés dans toute la Picardie obligeant les pompiers à intervenir à de nombreuses reprises. Mardi, un feu de récolte avait ravagé plus de 350 hectares sur la commune de Saint-Crépin-Ibouvillers tandis qu’un agriculteur avait été retrouvé partiellement brûlé sur son tracteur.

Share:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *