Express Radio
L'ACTUS

La canicule revient par le Sud-Ouest pour faire souffrir le Nord

Elle revient ! Un nouvel épisode de canicule, le deuxième en moins d’un mois, arrive sur la France avec vingt-et-un départements du Sud-Ouest et du Centre-Est placés en vigilance orange, une chaleur qui devrait rapidement s’entendre à «une grosse partie de la France».

« Globalement cette canicule sera moins intense que celle de juin. Nous n’attendons pas de pics de chaleurs à 45/46º mais les régions au nord de la Loire seront cette fois beaucoup plus concernées », a indiqué dimanche Météo-France.

« On s’attend, pour mercredi et jeudi, à quelques records sur ces départements », a ajouté l’organisme de prévisions.

Cela sera peut être le cas à Paris, où « le record absolu historique est menacé (40.4ºC le 28 juillet 1947) », fait remarquer Étienne Kapikian, prévisionniste chez Météo-France, sur Twitter.

Les premières régions concernées sont le Sud-Ouest et le Centre-Est, avec à partir de lundi une hausse des températures maximales qui s’annonce « spectaculaire ».

Puis entre mardi et jeudi, la bulle de chaleur s’étendra progressivement à toute la France, n’épargnant que « la pointe et la côte nord de la Bretagne ».

View image on Twitter

Tu sais que la prochaine #canicule sera intense quand @meteofrance envisage officiellement des pointes à 40°C dans le #jura. (+13°C/normale 1981/2010 ici à Dole), au niveau du record absolu (40.1°C en août 2003). sans baisse sous 30°C avant longtemps…http://www.meteofrance.com/previsions-meteo-france/dole/39100 …

View image on Twitter

Fin juin, la canicule exceptionnelle par sa précocité et son intensité avait fait suffoquer une grande partie du pays pendant plusieurs jours. Les 46ºC ont été atteints pour la première fois en France.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a demandé la diffusion « dès lundi matin sur les antennes télévisuelles et radiophoniques des spots rappelant les conseils de prévention », selon un communiqué diffusé dimanche.

Related posts

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que cela vous convient, mais vous pouvez vous désabonner si vous le souhaitez. Acceptez Lire la suite