Accueil ACTUS DE L'OISE Hôpital de Senlis : le service de cancérologie à son tour menacé...

Hôpital de Senlis : le service de cancérologie à son tour menacé ?

30
0
PARTAGER

Le comité de défense et de développement de l’hôpital de Senlis tire la sonnette d’alarme dans un climat déjà tendu par les réformes annoncées.

La rupture semble plus que consommée entre une partie des médecins de l’hôpital de Senlis et leur direction. Alors qu’en février dernier le transfert du service réanimation vers l’hôpital de Creil était dénoncé, c’est cette fois-ci le service de cancérologie qui pose problème. Dans une lettre adressée à l’Agence régionale de santé mais aussi au président de la République, le comité de défense et de développement de l’hôpital de Senlis (CDDHS) critique la « fermeture annoncée » du service de cancérologie.
« Nous apprenons que la direction envisage de fermer ce service de Senlis et ultérieurement l’hôpital de jour de chimiothérapie », s’étouffent les membres du comité. Pour eux, ce changement ne ferait que renforcer une situation médicale déjà critique dans le département. « Cela pénalise une population rurale, fragile et âgée pour laquelle le centre de Senlis est l’hôpital de proximité. »
« Il n’est pas question de fermer ces services »
Du côté du Groupement hospitalier public du Sud de l’Oise (GHPSO), on réfute toute fermeture de ces services. « Comme souvent, ce sont des éléments déformés par ce comité, qui ne correspondent pas à la réalité. S’il y a eu des aménagements dus à la période estivale, il n’est pas question de les fermer. C’est une crainte générale dans les hôpitaux publics mais qui n’est pas justifiée. »
Néanmoins, une réorganisation est bien en cours. Dans le plan d’action récemment défini par la direction, il est évoqué non pas un transfert exclusif sur un des sites, mais un « partage intelligent ». « Une réflexion est en cours par rapport au positionnement principal à Creil de cette activité après l’été, en conservant toutefois à Senlis les services de cancer du sein ou d’oncogériatrie. Par ailleurs, les consultations d’oncologie de Senlis sont intégralement maintenues », est-il indiqué dans ce plan d’actions.
« Ces points feront l’objet d’une communication plus précise de la part de la direction et ce à compter du mois de septembre », précise-t-on du côté du GHPSO.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here